Aujourd'hui est paru dans la presse locale cet article sur mon

activité, je tiens à remercier la journaliste qui a rapporté

avec beaucoup de fiabilité notre conversation.

Artisans d'art / Le bonheur est dans la laine

Publié le jeudi 18 août 2011 à 10H24 - 



Pour Brigitte Refigio, la laine est un matériau magique à filer, à teindre, à travailler. Toute petite, elle jouait déjà des aiguilles à tricoter. Elle a enchaîné, une maille à l'endroit une maille à l'envers d'abord pour habiller ses enfants et ses petits-enfants. Et puis un jour, elle s'est lassée du tricot.


Elle s'est diversifiée tout en restant dons son domaine : travailler des matériaux nobles. Et dans cette nouvelle voie, la jeune retraitée fourmille de mille idées. Brigitte a testé la feutrine mais en a vite trouvé les limites. Alors en cherchant sur internet, elle a découvert ce qu'elle cherchait. En janvier 2010, elle a séjourné six semaines dans le Gers pour se former. Elle est donc désormais feutrière-fileuse. Brigitte a appris à créer son propre tissu et à partir de cette base, elle peut tout réaliser : vêtements, fleurs, perles, cordelettes… Plus récemment, avec le rouet qu'elle s'est offert avec la complicité de ses ex-collègues, Brigitte file la laine Angora, Mohair ou Alpaga… et elle s'est même essayée aux poils de chiens ou de chats. Brigitte souhaite partager cette passion dévorante. Elle a déjà des copines dans la Somme et les Ardennes avec lesquelles elle échange par blog interposé. Brigitte court les salons, la foire à La Capelle pour discuter avec les éleveurs et récupérer la laine. Et de fil en aiguille, elle se fait son carnet de fournisseurs. Brigitte regrette qu'en France la laine soit dévalorisée et veut participer de sa revalorisation en créant des livrets pédagogiques.


Déjà, lors de ses expositions, elle présente un recueil où elle explique ce qu'elle fait, depuis la tonte du mouton au filage, à la teinte de laines et à la réalisation de vêtements. « Je peux mélanger les laines et les couleurs que je désire », explique Brigitte. Par exemple elle a déjà procédé au mélange d'alpaga avec de la soie couleur vieux rose pour répondre à la demande d'une jeune mamie qui désirait tricoter de la layette. Brigitte vous tend des échantillons de laine très douce. « Quand je file ça, c'est du bonheur. »
 

Graziella BASILE